Ma découverte de l’été !

Ma découverte de l’été !

Louis-Éric Gagnon a assisté pour la première fois, en août dernier, au Rodéo du camion de Notre-Dame-du-Nord. Il nous livre ses impressions de cet événement qui l’a impressionné par son ambiance et sa qualité.


Ça faisait plusieurs années que j’entendais parler du Rodéo du camion de Notre-Dame-du-Nord, mais l’occasion d’y assister ne se présentait jamais. J’ai, malgré tout, souvent passé à travers ce village tranquille, situé à la frontière de l’Ontario.

Enfin, j’y suis allé pour la première fois cette année. La première chose que j’ai remarquée est la quantité de gens qui y circulent. Ils proviennent des quatre coins du Québec, de l’Ontario et certains des États-Unis. Un esprit festif se dégage. Cette faune change totalement le visage de la municipalité.

Les camions sont stationnés dans les rues et les participants attendent patiemment de montrer leur savoir-faire. Chaque conducteur a une histoire à raconter et la fierté se lit dans leurs visages. Si vous avez l’œil vif, vous allez même pouvoir croiser quelques stars de la télé-réalité Truck non stop.

Dans un secteur spécialement aménagé, un autre type de compétiteur s’y trouve. Les camions sont reluisants et flamboyants. C’est la catégorie Show and Shine. Les peintures sur la carrosserie sont de véritables œuvres d’art et l’aménagement intérieur a de quoi en faire jalouser plus d’un. Le public peut même voter pour leurs camions favoris!

Il est maintenant temps d’assister aux compétitions de tir et d’accélération de camions lourds. Les estrades sont bondées de gens dès les premiers instants. Le point de départ donne une vue exceptionnelle sur la rivière des Outaouais qui se jette dans le lac Témiscamingue.

Le Rodéo du camion porte bien son nom. Les chevaux et les taureaux sont remplacés par des Peterbilts et des Kenworth. Deux mastodontes se présentent à la ligne de départ. Les moteurs rugissants se défient les uns les autres. Comme des taureaux de métal, les camions piaffent et donnent des coups de tête. La pression augmente. Et la lumière s’allume. Les colosses tirent à plein régime. La fumée remplace la sueur et on sent que les conducteurs travaillent fort. Les encouragements se joignent à la fanfare. Montant la côte, les bêtes tanguent et se ruent.

Les applaudissements sont bien sentis, car c’est le public qui a gagné.

Les camions retournent à l’écurie et les conducteurs sont satisfaits de leur performance. Il n’y a pas de prétention. C’est surtout un désir de dépassement et une camaraderie donnant le goût de s’amuser.

De toutes les raisons qui font que le Rodéo du camion m’ait tellement impressionné, ce sont définitivement l’ambiance et la qualité du spectacle qui ressortent. En fait, je me sens coupable de ne pas y être allé avant, car c’est ma découverte de l’été. Je compte bien me reprendre en y retournant l’an prochain !

À noter qu’au final, les profits de l’événement sont redistribués dans les différents organismes de la région. C’est plus de 200 000 $ qui sont réinvestis dans la communauté.

- Louis-Éric Gagnon




Crédit photo en-tête; © Tourisme Abitibi-Témiscamingue, H. Lacroix

Partagez sur :

Galerie photos